Thunder's Place

The big penis and mens' sexual health source, increasing penis size around the world.

Théorie

12

Salut à tout les keketeurs,

Les histoires de paliers ont l’air d’être une phase récurrente et pas intéressante. D’ailleurs je n’aime pas stagner. :D

Les paliers dans les sports [ type : haltérophilie, musculation, force athlétique, Crossfit ] arrivent assez régulièrement pendant une année de préparation. Ils font partis du processus d’assimilation musculaire pour un type de mouvement ou nombre de répétitions, exercices,etc. Un palier, un programme de travail se réalise en général sur 3 ou 4 semaines avant de passer à l’étape suivante, un autre programme qui cible l’objectif d’une manière différente.. Le choc des fibres les a renforcées, c’est pour ça qu’il faut changer. Les muscle, les fibres s’habituent rapidement aux contraintes.. .. Les progressions sont nulles ou minimes.

Raccourci : semaine 1 -> ouch c’est durs, mes fibres sont stressées. Semaine 2 -> mes fibres commencent à s’adapter, je suis plus à l’aise. Semaine 3 -> Mes fibres s’adapte parfaitement à l’exercice, je gagne en performance. Semaine 4 : je consolide mes gains en travaillant sur l’endurance des fibres et leurs explosivités, force.

Bien sûr avec l’expérience les fibres sont capables de travailler les 4 phases sur une semaine tout en gardant le programme sur 4 semaines.

Pour le PE cela doit être identique ou presque. Lorsque l’on commence le PE il faut prendre le temps d’habituer l’engin aux contraintes. Ensuite, une fois qu’il est préparer il faut le faire travailler avec une seule routine au départ, pour continuer à l’habituer dans le temps, une durée qui ce compte en semaine ou mois. Ensuite il faut choquer cette habitude, le renforcer dans ce que l’on cherche, lui faire des variantes (plus de stretching, plus de sqeeze,etc) en plus de la routine de base. Modifier son adaptation, son rythme. ..

Exemple : J-1, routine du matin (objectif longueur), l’après midi du dry/sqeeze/clamp/jelq (largeur) assez intense sans trop forcé non plus, les fibres sont super dilatées, stretching à la fin, ; J-2 routine du matin rien l’après-midi, le soir un petit rappel léger de stretching, le stress renforce les fibres, les assouplirent leurs permettent de mieux accepter le stress et les modifications des fibres. J-3 routine du matin avec un accent sur le stretching une fois avoir fait du jelq assez intense, l’après-midi rebelote. J-4 Ce qui a été fait l’après-midi du J-1 avec un peu de modération, l’après-midi ce qui a été fait le matin du J-1.

Si l’on stagne c’est que l’on est habitué à un effort, soit que l’on a atteint le maximum. ..


Petit à petit on devient moins petit...

BVBV effectivement ta théorie peut ce tenir, mais après peut-on vraiment lié le PE a une simple séance de musculation traditionnelle rien est lié.

Avis aux autres?


START August 22, 2014 NBPEL:15,5cm / 6,10" BPEL:16,5cm / 6,50" MSEG:13cm / 5,12" FL:10,0cm / 3,94" FG:10cm / 3,94"

CURRENTLY November 02, 2020 NBPEL:17,8cm / 7,01" BPEL:18,7cm / 7,36" MSEG:13,5cm / 5,31" FL:14,0cm / 5,51" FG:11cm / 4,33"

GOAL NBPEL:19,0cm / 7,48" BPEL:19,8cm / 7,80" MSEG:15,0cm / 5,91" FL:14,0cm / 5,51" FG:12cm / 4,72"

J’ai déplacé ton post, bvbv pour ne pas emcombrer le Thread de TourEiffel.

La comparaison entre le PE et la musculation est souvent faite. Il y a bien sûr quelques similitudes, mais c’est pourtant assez différent. C’est par contre, assez similaire à de l’assouplissement. On y met en action les même tissus conjonctifs.

Sinon ta description, c’est un peu ça sauf qu’en général, on réserve le terme de plateau plutôt quand ça “coince” vraiment, malgré les changement de direction, d’exercices, d’intensité, etc.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

———————————————————-
Pour répondre à Dani18000,
———————————————————-

Je ne parle pas bien sûr d’une simple séance de musculation, il ne faudrait pas dire ça à un haltérophile, un Crossfiteur, un powelifteur… Il ne serait pas contant et je l’ai comprendrait à 100%. La musculation à une connotation négative du gars qui n’est pas vraiment sportif qui vient pour être beau… De la gonflette quoi :D

Là je parlais d’entraînement sérieux, de recherche de progression, de sueurs, de sensations, de bénéfices sur une durée d’une année sportive.

Du coup je me suis permis de comparer le PE aux programmes sportifs pour la simple raison qu’il y a des paliers/plateaux et des cycles à respecter et/ou à mettre en place pour améliorer ses résultats. Trop faire quelque chose donne une habitude, et à force on stagne malgré les efforts. Il suffit très souvent d’un exercice sur une période pour tout débloquer et repartir encore meilleur.

Après on n’est pas tout à fait dans le même domaine, les muscles sont regroupés dans la zone pelvienne (mis en fonction essentiellement ici par du kegel), et la partie mise en stress est faite de tissu conjonctif, corps caverneux, de ligaments… Par contre le stress, les modifications, les réactions restent liés aux mêmes principes fondamentaux de l’adaptation et de la survie dans les limites du possibles. :)

Le sport/ la préparation physique est à la base une formation pour la survie… Se déplacer dans des endroits difficiles (gym), se protéger (mma), se déplacer longtemps (courir, marché, escalade)… . Le travail sur le pénis est en relation avec la sélection féminine de la virilité, du plaisir, de la force masculine, de la représentation de sois dans un groupe, etc.

Donc pour finir mon pâté de blabla ;) ma théorie est théorique et ambitieuse ! :D

———————————————-
Pour répondre à Graal,
———————————————-

Oui pour sûr que c’est plus du tissu conjonctif, par conséquent de l’étirement, de l’expansion de corps (caverneux). ;)

Je fait pas mal d’étirement pour la santé en générale et parce que je faisais encore du karaté depuis peu. Les méthodes, les fréquences, les angles, etc sont importants pour une progression continue et efficace. Les professionnels disent que pour maintenir sa souplesse acquise, c’est trois jours minimum par semaine. Pour gagner c’est 5 fois et plus. Je parle bien sûr pour quelqu’un qui à déjà commencer se processus d’étirement. Un débutant n’aura pas les mêmes fréquences à cause du stress opéré sur les fibres. D’où l’utilité de la newbie routine.

En sport, travailler le gainage, la force/puissance, l’explosivité, la souplesse est un cercle vertueux pour progresser. ça ne se fait pas comme ça.. .

Pour le plateau, ma théorie, se serait de varier les exercices de façon très précises (programme/suivi) pour travailler dans un sens (longueur ou épaisseur), d’y incorporer des exercices sur l’épaisseur pour un travail de longueur de temps à autre de façon intensive pour permettre une adaptation/modification des fibres/tissus sur un autre axe ; tout en gardant l’objectif premier de la longueur. Le choque permet une réorganisation des tissus. Le clamp manuel (Le Uli #3) par exemple ou le ‘Sadsak Slinky’.

Tout ça reste de la supposition, j’essaie de mettre en pratique et donner des axes de réflexions, je suis mon propre Laboratoire ambulant. ;)


Petit à petit on devient moins petit...

Envoyé par bvbv
Pour le plateau, ma théorie, se serait de varier les exercices de façon très précises (programme/suivi) pour travailler dans un sens (longueur ou épaisseur), d’y incorporer des exercices sur l’épaisseur pour un travail de longueur de temps à autre de façon intensive pour permettre une adaptation/modification des fibres/tissus sur un autre axe ; tout en gardant l’objectif premier de la longueur. Le choque permet une réorganisation des tissus. Le clamp manuel (Le Uli #3) par exemple ou le ‘Sadsak Slinky’.

Tout ça reste de la supposition, j’essaie de mettre en pratique et donner des axes de réflexions, je suis mon propre Laboratoire ambulant. ;)

C’est en émettant des hypothèses qu’on avance.

Tout ce que tu dis est parfaitement juste. C’est ce qu’on conseille d’abord à ceux dont les gains cessent. Ça va parfois permettre, pour certains, d’aller plus loin. Mais malheureusement ça ne suffit pas toujours. Personnellement j’ai atteint un plateau, il y a environ cinq ans. Je peux t’assurer que j’ai quasiment tout essayé et de façon méthodique. Sans grand succès. J’ai ajouté à peine 2 mm dans les deux dimensions. Ce qui est négligeable compte tenu de l’investissement et du temps passé.

Je crois qu’il est toujours possible, théoriquement, de franchir un plateau. Il suffirait, toujours théoriquement, d’augmenter encore et encore la tension sur les tissus conjonctifs pour atteindre le fameux seuil de déformation plastique. Le problème c’est qu’on se trouve à un moment ou à un autre confronté à des limitations d’ordre pratique. Au début, c’est facile. Si à un moment les mains ne suffisent plus, on passe à un système mécanique… Très bien, mais après ?

Ma dernière expérimentation sérieuse a été le hanging, l’hiver dernier. J’ai tenté d’atteindre le seuil de déformation plastique en augmentant la charge progressivement, sur plusieurs mois. Malheureusement, avant d’y être parvenu, soit le système de fixation ne tenait plus, soit il me blessait. Certains atteignent ce seuil avec 2 ou 3 kg. Pour eux, pas de gros problème. Mais moi j’ai dû abandonner alors que j’étais pourtant arrivé à 11 kg. Avec ce poids, j’avais des problèmes d’éclatement de vaisseaux superficiels, de peau écorchée, de cloques… J’ai dû abandonner.

L’autre solution souvent proposée pour franchir un plateau, c’est le break.

Actuellement, je dois en être à mon quatrième. Il dure depuis six mois, mais j’en ai déjà fait un de huit… sans résultat. Cette fois j’ai l’intention de tenir au moins un an. C’est ce qui m’avait été conseillé par Firegoat qui a réussi à franchir un plateau après un break de cette durée. Depuis j’ai appris à la lecture d’études médicales qu’il fallait 12 mois à un tissu conjonctif endommagé pour recouvrer à peu près 100% de ses qualités originelle (Une autre source parle de 12 à 18 mois). En faisant en sorte de retrouver un pénis “comme neuf”, je me dis que j’ai peut-être encore une chance de gagner un peu. On verra bien.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Pour moi un tissu conjonctif qui à besoin de repos sur une période aussi longue est dû à une blessure, déchirement. Alors là oui il faut du temps et de la chance aussi pour le retrouver intacte (comme neuf). Il y a toujours des petits séquelles. Si le tissu et le reste est amené à température de travail, tout devient plus élastique, du moins les tensions sont mieux acceptées. Là on peut travailler le tissu conjonctif, le modifier légèrement, petit à petit, à force de contrainte limitée dirigée.

Si prends l’exemple de l’étirement du tenseur du fascia lata, il est composé en grande partie de tissu conjonctif qu’il l’accroche au genou. Si on veut l’étirer, il faut le chauffer, le travailler, puis l’étirer juste avant de ressentir une douleur trop intense.. . Si je le contraint directement sans le préparer à un étirement dans le but d’obtenir de la souplesse (de la longueur), il a de forte chance que cela ne marche pas et mais plutôt de déchirer ou simplement blesser la partie conjonctive proche du muscle. Avec en prime le réflexe myotatique qui va le raccourci pour le protéger. Là un repos de plusieurs semaines/mois est conseiller pour retrouver un muscle et un tissu conjonctif neuf (réparé).

L’étirement actif (court) ou PNF est meilleur que le passif (long). Une page qui explique très bien les avantages : http://www.thierrysouccar.com/sport…ement-actif-732. L’étirement passif (stretching) est bien pour pré-tendre (assouplir) légèrement un muscle pour l’amener à un travail pas pour l’assouplir réellement. Comme on le fait normalement avant de courir, etc. L’étirement va créer une légère chaleur qui va préparer la zone au travail.

L’assouplissement, l’élimination des toxines, le gain de souplesse arrive qu’après ou pendant un travail ‘chaud’. Une technique active restera la meilleure pour garder une zone flexible, réactive, remplie d’oxygène.. . Ex : Pendant une séance de jelqs, faire quelques stretchs, puis repartir sur un clamp/squeeze pour utiliser le gain du stretching… . Et retourner un jelq mais garder en tête que toute la séance doit dynamiser, rentre plus actif le membre, près à recommencer avec une amélioration. ;)

Dans un post j’ai lu rapidement, que les personnes expérimentées jugeaient plus judicieux de faire de courtes séances bien faite que de faire des séances plus longue ; risquant à contrario du temps passé un pourcentage moindre de gains obtenus. Je suis d’accord dans cette façon de ressentir les choses. Les efforts sont restés dynamiques, aucuns épuisements ne sont apparus, ou peux. Les tissus et le reste on pu avoir un gain rapide métabolique. Comme lorsque l’on fait une série de pompe ou de traction, hop les muscles ont gonflé, il fait plus chaud… . Des efforts trop long peuvent peut-être aussi être la cause de pré-plateau si la préparation ou l’oxygénation du à l’effort est moindre. Un corps en pleine santé respire. .

J’espère que tu retrouvera des gains après ton break

Affaire à suivre. .. ;)


Petit à petit on devient moins petit...

C’est vrai que c’est compliqué. Lors des discussions théoriques il y a souvent deux vu diamétralement opposées.
Par exemple est-ce qu’il faut chauffer/ s’échauffer ou pas du tout? Les premier diront que une fois le tissu échauffé et assoupli l’étirement permet d’aller plus loin que sans échauffement, les second diront que sans échauffement on arrive plus rapidement à la zone de déformation plastique.
Les premier critiqueront les seconds en disant que cela peut créer plus facilement du tissus cicatriciel les seconds critiqueront les premiers en leur disant qu’il ne font que rester principalement dans la zone élastique….
Ceux qui s’échauffent ont un gain réduit par séance mais pourront compenser sur la durée.
Ceux qui ne s’échauffent pas auront des gains plus rapides mais rapidement décroissant sur la durée.

Est-ce qu’il faut privilégier la déformation plastique ou la déformation viscoélastique… Personne ne sait et les deux “camps” ont des gains. Une fois un gars de la section française avait dit: “vous perdez du temps à vous prendre la tête car dans tous les cas il faut se tirer la nouille” :D

C’est exact. La période d’un an minimum citée dans les études concerne la blessure d’un tissu conjonctif. Mais, partant du fait que huit mois de repos ne m’ont pas permis de franchir le plateau, en m’imposant un an de repos, j’ai un peu plus de chance d’avoir recouvré un certain potentiel.

Concernant l’étirement dynamique, on n’est pas vraiment concerné en pratiquant le PE. Il n’y a pas de muscles antagonistes s’opposant au mouvement. Les muscles du plancher pelvien peuvent effectivement entraîner un léger retrait mais ce n’est pas leur rôle. De plus le réflexe de ces muscles ne dure qu’un court instant. D’autre part cet étirement dynamique, ainsi que les échauffements, s’ils sont encore conseillés par des éducateurs sportifs, semblent être remis en cause par certains scientifiques et pas des moindres : http://gymnet.org/souplesse.htm


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Envoyé par Rizlo
Ceux qui s’échauffent ont un gain réduit par séance mais pourront compenser sur la durée.
Ceux qui ne s’échauffent pas auront des gains plus rapides mais rapidement décroissant sur la durée.

Est-ce qu’il faut privilégier la déformation plastique ou la déformation viscoélastique… Personne ne sait et les deux “camps” ont des gains. Une fois un gars de la section française avait dit: “vous perdez du temps à vous prendre la tête car dans tous les cas il faut se tirer la nouille” :D

ça me fait penser au lièvre et à la tortue.. . :D Ils y en a un qui partent plus tôt et n’arriveront pas plus vite ! :D Tirons nous la nouille (chacun la sienne) ! :)

Envoyé par Graal
Concernant l’étirement dynamique, on n’est pas vraiment concerné en pratiquant le PE. Il n’y a pas de muscles antagonistes s’opposant au mouvement. Les muscles du plancher pelvien peuvent effectivement entraîner un léger retrait mais ce n’est pas leur rôle. De plus le réflexe de ces muscles ne dure qu’un court instant. D’autre part cet étirement dynamique, ainsi que les échauffements, s’ils sont encore conseillés par des éducateurs sportifs, semblent être remis en cause par certains scientifiques et pas des moindres : http://gymnet.org/souplesse.htm

Je fais allusion à ce type d’étirement pour donner un exemple de réflexe et de gains que notre corps met en place selon les méthodes. Le PE engage des ligaments/tissus/fibres. . C’est sûr. Notre corps réagit constamment pour s’adapter, peut-être que prendre en compte ces effets ? Physiologiques ? Est une piste pour éviter les plateaux. Je ne suis pas expert mais je me pose des questions. ;)

J’ai regardé rapidement le lien que tu as mis, je n’ai pas vu de remise en cause des étirements actif ou PNF, chez lui appelé CRE ou de l’échauffement… Il explique surtout quand et quoi il faut faire et les conséquences de ces actions. Je retrouve ce que j’ai mis. :D


Petit à petit on devient moins petit...

Envoyé par bvbv
J’ai regardé rapidement le lien que tu as mis, je n’ai pas vu de remise en cause des étirements actif ou PNF, chez lui appelé CRE ou de l’échauffement… Il explique surtout quand et quoi il faut faire et les conséquences de ces actions. Je retrouve ce que j’ai mis. :D


Deux extraits :

“Il est fortement déconseillé d’utiliser des étirements ballistiques (c’est-à-dire constitués de mouvements raides de grandes amplitudes car non seulement ils ne vont pas assouplir mais ils vont en plus entraîner des lésions (ceci a été très fréquement observé au niveau des ischio-jambiers des footballeurs).

……Les étirements statiques et surtout accompagné d’une contraction de l’agoniste ou de l’antagoniste sont nettement plus efficaces.”

“Si le tissu est moins raide, il faudra l’étirer plus pour espérer entraîner une réaction de celui-ci au stress mécanique lié à l’allongement imposé. Par conséquent, il est conseillé de pratiquer les assouplissements à distance de l’échauffement et de l’exercice afin de laisser le temps au tissu de retrouver leur raideur de repos et ainsi obtenir un effet plus important et durable sur ce tissu pour une même tension d’allongement.”

Voici un autre lien avec un document PDF du même auteur. C’est bien plus complet. http://prevost.pascal.free.fr/public/pdf/Souplesse.pdf

J’avais aussi trouvé un site US mais que malheureusement je ne retrouve pas et qui disait la même chose concernant les étirements actifs.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

:D

||||| Les étirements statiques et surtout accompagné d’une contraction de l’agoniste ou de l’antagoniste sont nettement plus efficaces.|||||

Lorsque je parle d’étirements actifs je ne parle pas d’étirements balistiques mais bien de PNF (CRE). Le CRE est bien ce type d’étirement.

||||| Si le tissu est moins raide, il faudra l’étirer plus pour espérer entraîner une réaction de celui-ci au stress mécanique lié à l’allongement imposé. Par conséquent, il est conseillé de pratiquer les assouplissements à distance de l’échauffement. |||||

Je suis complètement d’accord avec ce qu’il dit, je le faisait moi même avant mes entraînements, 1 heure avant… J’ai mis plus haut que l’échauffement post-activité créait une friction, un allongement, une préparation. Il parle de l’effet (nerfs) qui dit au muscle de se contracter quand il va trop loin pour ne pas se blesser ou déboîter l’articulation ; Il faut donc plus l’étirer plus pour réactiver se processus. D’où la préconisation de faire des étirements à distance de l’échauffement.

Je vais lire le pdf que tu as mis, ça m’intéresse beaucoup. ;)

Hier soir je me suis dis que peut-être pratiquer comme il le dit l’étirement une fois que le retour au calme est fait pour retrouver une raideur et ainsi mieux stresser la nouille… . .


Petit à petit on devient moins petit...

Je me demande si.. .

- Pour la récupération après de grosses séances l’huile d’arnica serait bien. On l’utilise pour la préparation et la récupération sportive. J’ai déjà essayé pour le sport, ça marche bien.
- L’eau froide après du chaud pour avoir une meilleure récupération, plus rapide, moins de courbature. Je le fais, ça marche assez bien.

Des idées ? Du nature, pas des cachetons… :)


Petit à petit on devient moins petit...

Envoyé par bvbv
Je me demande si.. .

- Pour la récupération après de grosses séances l’huile d’arnica serait bien. On l’utilise pour la préparation et la récupération sportive. J’ai déjà essayé pour le sport, ça marche bien.
- L’eau froide après du chaud pour avoir une meilleure récupération, plus rapide, moins de courbature. Je le fais, ça marche assez bien.

Des idées ? Du nature, pas des cachetons… :)


Lis ça à propose de l”Arnica : http://www.attrape-nigauds.charlatans.info/arnica.shtml

En fait ce qui marche, outre l’effet placebo, c’est probablement le massage, l’huile jouant surtout le rôle de lubrifiant. L’extrait d’arnica ajouté, c’est pour faire plus “nature”.
Mon expérience de l’arnica se résume à l’utilisation de crème pour les hématomes. Et sur moi ça ne marche pas du tout.

Après une routine, certains préconisent un stretch maintenu sous un jet d’eau froide pour figer les tissus. A part resserrer les pores de la peau et l’effet antalgique du froid, je n’y crois pas beaucoup.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Merci de l’info sur l’arnica, je vais lire ça tout de suite ! ;) Ce n’est pas donnée comme huile en plus. .. Enfin, c’est toujours une partie de massage gagnée. :)


Petit à petit on devient moins petit...

Pour les étirements en général il est conseiller de les faire le matin et le soir. Pour le PE il y a peut-être matière.

Le matin, les fibres se sont reposées… Ce qui permet de réveiller/préparer les fibres pour la journée. Rien de nous empêche de faire des exercices dans l’après-midi.

Et le soir pour permettre de mieux acquérir les effets grâce au sommeil/au repos qui suit.


Petit à petit on devient moins petit...

Top
12

All times are GMT. The time now is 12:24 PM.