Thunder's Place

The big penis and mens' sexual health source, increasing penis size around the world.

Présentation Bacdef

Salut les sportifs !

Me voici, me voilà, avec mon petit rapport hebdomadaire et j’ai une semaine de PE assez intéressante à vous raconter où tout est plutôt positif. Vous commencez à me connaître alors on devrait avoir des posts un peu plus digestes à l’avenir. Voici donc les faits saillants de la semaine #5.
Pas de jour de pause à signaler donc je suis à neuf jours consécutifs où j’ai hang-é et les circonstances ont fait en sorte que j’ai pu profiter de trois jours où j’ai effectué des doublés avec une séance en après-midi et une séance en soirée. En gros j’ai dû rester à la maison pour des raisons médico-familiales alors c’est pas extra comme circonstances mais j’en aurai au moins tiré un peu de PE au passage. Temps en traction pour la semaine: 17,5 heures. J’ai égalé le record établi à la semaine #2. Donc pour ce qui est de la variable temps je suis largement au dessus des objectifs car je vise idéalement quatorze et minimum de douze heures par semaine. En ce qui concerne la variable charge tout se passe bien aussi je continue à augmenter doucement le poids utilisé.
Lors de mes séances je me laisse guider par les sensations mais en gros j’utilise un poids de base comme référence. J’ajoute au poids de base pour atteindre la fameuse fatigue et lorsque je sens que j’y suis je retire le poids supplémentaire et je termine la séance généralement avec le poids de base, parfois avec un poids moindre. Je note à chaque fois dans mon journal le poids dominant (celui avec lequel j’ai fait le plus de temps au cours de la séance) et le poids auxiliaire (celui avec lequel j’ai passé le plus de temps après le poids dominant) utilisé. Le poids dominant d’une séance peut être différent du poids de base, par exemple si je reste sur le poids supplémentaire très longtemps, mais dans tous les cas je débute la séance par une progression vers le poids de base qui dure 10 minutes. Par exemple lors de la semaine #1 le poids de base était 2,5 livres et le poids auxiliaire 3 livres. Pour les semaines #2, #3 et #4 j’ai utilisé un poids de base de 5 livres alors que le poids auxiliaire est passé doucement à 6, 7 et 8 livres. C’est la bonne grosse progression d’une livre par semaine préconisée par les vétérans mais dans mon cas ce n’est pas par excès de prudence car même si je sentais que côté ligaments compagnie on en redemandait mon pauvre gland (vac-hanging, hein!) n’aurait pas pu en prendre davantage. Changement majeur donc pendant la semaine #5 où le poids de base est passé à 7,5 livres et le poids auxiliaire à 8,5. J’arrive à une charge intéressante dans la mesure où j’ai lu plusieurs commentaires des hangers comme quoi les gains ont commencé à se manifester entre 7 et 10 livres pour plusieurs. Dans mon cas c’est déjà une victoire car dans le passé avec seulement 5 livres ça tirait déjà très très fort sur ma structure mystère dont j’ai déjà posté et je ne voyais pas comment j’allais pouvoir charger davantage sans briser quelque-chose. Aujourd’hui j’arrive à charger plus et j’ai l’impression que la charge est un peu plus répartie mais l’impression de corde décentrée est toujours là. C’est parti pour quelques semaines à tourner autour de 7 livres !

Question gains justement rien de solide à rapporter pour cette semaine. Je maintiens les mesures annoncées la dernière fois mais j’ai bien un petit millimètre qui est venu puis reparti à quelques reprises. Je crois que l’augmentation de la charge y est pour quelque-chose ça traumatise peut-être l’engin un peu plus fort. Bref pour ce qui est des mesures officielles bien que je note chaque jour j’ai l’intention de comparer sur une base mensuelle uniquement alors on s’en reparle l’an prochain.

Merci pour vos réponses à la question gains progressifs vs en bolus (l’était bonne bvbv) j’ai hâte de voir comment ça va se passer dans mon cas. J’ai l’impression que je vais être dans le camp de ceux qui font plateau, plateau, plateau, GAINS, plateau, plateau, plateau[…] comme décrit par l’ami bvbv mais le temps nous le dira.

Envoyé par Graal
Apparemment tu as la chance d’atteindre la fatigue avec des poids vraiment légers. Quand j’ai dû abandonner le hanging à cause de la tenue du hanger, j’étais à 11 kg et je n’avais toujours pas de sensation de fatigue.

11 kilos! Ben dis donc. J’espère ne pas avoir à monter si haut. Pour l’instant je crois atteindre une certaine fatigue mais je suis toujours un newbie alors je peux me gourer là-dessus et c’est seulement des douleurs superficielles que je ressens. Aussi avec les conditions actuelles je mets un bon trois quarts d’heure ou même une heure à l’atteindre, quoique ça vient plus vite la seconde fois les jours où je fais des doublés. C’est un peu l’intérêt du vac-hanging: (beaucoup) plus de temps et moins de charge comparativement au hanging compressif. Bon il y a aussi l’absence de wraps et la facilité d’attache mais sur une séance de 120 minutes je suis donc ‘sous fatigue’ environ 60 minutes, soit l’équivalent de trois sets de hanger à compression. Par curiosité Graal tu étais sous tension combien de temps par jour/semaine/mois à 11 kilos ? J’ai bien connaissance du ‘power hanging’ où on utilise des poids déments pendant de très courtes périodes mais ça me semble tellement risqué comme méthode.

Merci de me lire et à bientôt !

A 11 kg, je n’ai pas pu tenir très longtemps. :) Pas à cause de la fatigue, mais des dégâts superficiels au niveau du gland.

Sinon, en fonction de mes occupations, je ne faisais parfois que 2 sets dans la journée mais ça pouvait aller jusqu’à 14 quand j’étais en vacances. En moyenne sur les premiers mois pendant lesquels j’ai pratiqué le hanging, ça faisait 12 heures et demi par semaine. Et ça j’ai pu le faire tant que je n’avais pas de problème de maintien ou d’écorchures, c’est à dire jusqu’à 6 kg environ. Ensuite, ça a été de plus en plus chaotique, mais j’ai quand même pu continuer à faire autour de 10 heures par semaine en ralentissant l’augmentation de la charge et en limitant parfois le set à 15 mn. Je suis resté bloqué quelques temps à 9 kg jusqu’à ce que j’améliore ma technique de wrapping, ce qui m’a permis de continuer la progression pendant quelques semaines encore.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Salut les Apaches!
Bonne année à vous; santé, bonheur, prospérité et gains!

Voici mon sommaire de hanging 2015.
Deux mois de PE complétés , avec une fiche d’assiduité satisfaisante. Au total, depuis le début, 1 jour d’arrêt pour blessure et 5 jours pour visite chez la belle-famille pour les festivités de fin d’année. Pas mal pour un débutant.
Environ 115 heures sous traction avec une moyenne de 13 heures de travail par semaine.
5 ampoules en 2 mois, beurkbeurk. Je modifie mon protocole opératoire pour éviter ce genre d’ennuis le plus possible et j’ai établi une méthode pour continuer le travail (allégé) malgré les ampoules de taille modeste.
Mon BPFSL s’est stabilisé entre la cinquième et la sixième semaine, j’utilise donc ce ‘plateau’ comme point de départ pour la mesure des gains.
Dans les trois semaine suivant la stabilisation du BPFSL mes notes montrent une élongation de 1/16 de pouce ou quelque chose entre 1 et 1.5 mm. À ce point les erreurs de mesure sont beaucoup moins probables et la longueur supplémentaire, au début furtive, s’est cachée, est réapparue, s’est confirmée et maintenant perdure dans le temps alors je crois que c’est mon premier gain, les gars ! J’ignore comment la chose se transpose sur le BPEL mais j’ai l’intention de mesurer ce dernier par incréments d’un huitième de pouce (3mm) car trop variable pour plus de précision. Je vous en reparle le jour où je vois un quart de plus (*rires*).

Plus dans le détail pour les dernières semaines il y a eu quelques changements au programme. Je limite maintenant les sets à 1h. Après 1h je défais le wrap, je laisse souffler le gland et peu et si j’ai le temps je repars pour un autre set mais surtout j’ai noté une accumulation d’humidité autour du méat urinaire qui compromet l’adhésif du ruban de micromousse qui se décolle de sur la zone. Comme c’est précisément là que se manifestent toutes mes ampoules j’ai décidé qu’il y avait corrélation. Pour la causalité on ne saura jamais. Donc avec un arrêt après une heure, séchage et nouveau ruban je crois que les risques de blessure diminuent. Par contre ça consomme du ruban. J’ai tenté des trucs comme éviter d’uriner dans les 30 minutes qui précèdent une séance et autre artifices mais sans résultats pour l’instant. Je collecte des observations sur l’état des choses après le deuxième set et ça semble un peu plus sec après la deuxième heure. Si la tendance se confirme je pourrais peut-être faire 1h suivi de 1h30 dans le futur. À suivre. Aussi je fais maintenant l’essentiel de mes sets en BTC au lieu de SD. Comme BTC exige que je sois quasi couché sur la chaise avec les pieds sur le bureau alors qu’en SD j’étais debout. J’ai noté que la venue des ampoules correspondait assez bien aux sets où j’étais debout et j’effectuais des déplacements ou des repositionnements d’un pied à l’autre (la dans de la fatigue) alors je crois que mes déplacements ( parfois d’un pièce à l’autre avec le hanger et les poids attachés ) contribuaient à faire apparaître les ampoules. Sur un set d’une heure j’obtiens une aussi bonne ‘tire’ en BTC à 7 livres qu’en SD avec 8 ou 10, parfois je réduis à 5 livres pour le dernier 10 minutes quand c’est trop intense. L’effet de torsion est encore là mais encore un tout petit peu moins prononcé que le mois dernier. J’essaie de tourner l’ensemble du côté où ça tire le plus fort sur la ‘corde’ dans le pubis à gauche pour travailler dessus, on va voir si un mois en BTC va modifier cette variable de l’équation. J’aimerais bien que ça bouge. J’ai toujours eu un pénis légèrement incurvé à gauche mais là avec le hanging j’ai l’impression que tout le côt. Droit est prêt à s’étirer mais que ça coince à gauche. Peut-être que je tenterai un OTL le mois prochain. On verra ! On voit que je commence à faire dans le détail tranquillement. C’est bon signe j’affine ma technique.

Un aspect moins encourageant est que le gain de 1/16 rapporté plus haut est apparu ou du moins s’est concrétisé pendant les congés des fêtes où j’ai pu effectuer des ‘split-sets’ où je faisais 1h le matin, 1h l’après-midi et 1h le soir avec un écart d’environ 6h entre chaque séance. J’espère qu’un tel protocole ne m’est pas nécessaire pour parvenir à des gains car les opportunités pour moi d’opérer ainsi sont à peu près aussi fréquentes que les éclipses solaires totales. Quelqu’un a une machine à voyager dans le temps que je pourrais emprunter? J’irais demander à futur-moi quelle est la recette gagnante.

Merci pour les détails Graal. Ton expérience de hanging compressif illustre assez bien les points plus difficiles à maîtriser de la méthode. Au début j’ai été d’abord attiré par le concept ‘poids réduit et temps augmenté’ du hanging à succion mais à mesure que le temps passe je me rends compte que la méthode est aussi plus efficace car la peau n’est presque pas sollicitée. 1 kilo en vac hanging n’équivaut pas à 1 kilo avec un hanger à compression. Quand je me battais avec le BIB j’ai interrompu un bon nombre de sets parce-que la peau prenait toute la charge et je ne sentais rien qui travaillait à l’intérieur.

À bientôt tout le monde !

Salut les Zoulous !
C’est l’heure de mon rapport hebdomadaire et tiens, cette fois, je vais tenter d’être un peu moins verbeux. L’essentiel de ma situation ayant déjà été défricher on devrait s’en sortir. En gros ça se passe bien: hangé tous les jours depuis la reprise des activités le 29 décembre. Pas de blessure à signaler depuis celle du 30. Toujours à 7 livres, majoritairement BTC et ça tire très bien; je ne ressens pas le besoin de mettre plus de poids. Avec 2 heures de travail par jour ( avec pause après 1h, voir post précédent ) j’arrive à tirer parti du concept ‘poids modestes + longues séances’ du vac hanging. J’aimerais bien faire 3h par jour mais logistique-ment c’est impossible. J’utilise maintenant la chaleur de façon plus systématique en essayant autant que possible de me metre au travail au sortir du bain et j’applique un sac de grains chauffé au micro-ondes pour garder a zone chaude. Ça semble aider à la manoeuvre.

Au cours de la dernière semaine j’ai vu se matérialiser une élongation de 1/16” supplémentaire de mon BPFSL. Comme le gain annoncé la dernière fois j’ai vu la mesure ‘poindre’ quelques fois avant de la voir se concrétiser pour de bon. Ça me fait donc 3mm de gain BPFSL en autant de semaines. L’écart entre le BPFSL pré et post séance, 1/8”, est stable depuis la fin novembre.

Donc, je garde le cap!

Beau travail tout ça ! Très régulier, ça va payer.

Tu suis la même méthode que Bib ? C’est-à-dire de pratiquer le hanging tout les jours aux alentours de 2h de hanging ?


Jelq un jour, Jelq toujours !

Salut les barbus!

Nouvelle édition de Bacdef-Hebdo, le magazine de ceux qui le lisent.
Dans la rubrique compte-rendu de la semaine tout est positif. J’ai hangé la dose prévue au programme à tous les jours, sans blessure, et les gains se poursuivent avec une nouvelle élongation de 1/16. Pour ceux qui suivent ça nous fait trois semaines consécutives avec un gain au BPFSL de 1/16 depuis que j’ai ‘cassé’ mon plateau au tout début de l’année. Donc 3/16 de gains mesurables et reconfirmés chaque jour qui valent à un poil près 5mm ou encore un demi cm. C’est du tangible, ça, les aminches. Je commence à y croire dites donc. Pour l’instant je ne modifie pas les paramètres car je suis plus que satisfait des progrès. Même que je trouve ça un brin rapide, mais je ne ressens pas de douleur (un peu sensible au lever le matin mais très supportable) et tous les PI sont bons. L’élongation du BPFSL est progressive et j’ai encore vu le 1/16 supplémentaire ‘poindre’ et se confirmer petit à petit. Mon calendrier de PE a environ 4 jours d’avance sur les rapports que je vous fais ici (ça aide à la rétrospection et l’analyse des tendances) et jusqu’à maintenant ça s’annonce bien pour l’édition de la semaine prochaine.

Merci pour l’encouragement nkoe.
Non je ne suis pas la méthode Bib, j’utilise un équipement et une approche radicalement différents. La méthode Bib je l’appellerais du ‘power-hanging’ car ultimement elle requiert l’emploi de charges immenses (certains parlent de 20 kilos) appliquées sur de très courtes périodes (20 minutes GRAND maximum). Dans mon cas ça serait plutôt du ‘marathon-hanging’ car je fais des séances de 60 à 120 minutes avec des charges comparativement minuscules de trois ou quatre kilos. Les sages le disent: les deux grandes variables du hanging sont la charge et le temps, mais si on multiplie 3x120 et 20x20 on arrive à un résultat pas si différent. <— C’est simplifié à l’extrême mais c’est pour illustrer que deux chemins peuvent conduire à la même destination. Pour le reste on agit sur les mêmes structures selon plus ou moins les même principes. On pourraît débattre longtemps des spécificités mais faudrait un thread exprès. Je fais 2h par jour parce-que c’est le maximum que je peux me permettre, tout simplement. Je termine souvent mon dernier set vers 1h du matin alors il serait difficile d’en commencer un autre. Si j’avais plus de temps et d’intimité j’en feras davantage… Dans l’éventaulité où les gains cesseraient. Pour l’instant tout est exactement comme il se doit alors je continue avec la formule actuelle.

Salut l’indien!!
Dans un ancien post tu inscrivais tes mesures:

Donc:
BPFSL 8 3/8” (212mm)
BPEL 7 1/2” (190mm)
MSEG 4 1/2” (114mm)

J’imagine qu’il y a switch entre BPFSL et BPEL ou alors je vais reprendre des cours d’abréviations :)
Je suis curieux de connaître tes motivations profondes pour continuer à vouloir prendre en longueur alors que tu es bien gâté par dame nature? Si j’extrapole, 212mm BPEL ça fait du 200 NBPEL environ. Avec ça qu’est-ce que je vous sers? Euh c’est tout simplement la valeur ultime de l’énorme majorité des Thunder’s players!!
Alors que, sans vouloir t’offenser aucunement, ta MSEG est assez en retrait.
Donc pour résumer mes questions:
Es-tu sûr des mesures que tu nous communiques?
De quelles mesures es-tu parti?
Qu’est-ce qui te motive?


FIRST 12.27.2015:..NBPEL 163 mm (6.4'') > BPEL 175mm (6.88'') < MSEG 133 mm (5.23'')> BPFSL 192mm (7.55'')

NOW:.......................NBPEL 174 mm (6.85'') > BPEL 193mm (7.55'') < MSEG 144 mm (5.6'') > BPFSL 208mm (8.2'')

GOAL n°1:...............NBPEL 180 mm (7'')>........................................< MSEG 145 mm (5.7'')

Salut FantasDick, merci de me lire.

Envoyé par FantasDick
J’imagine qu’il y a switch entre BPFSL et BPEL ou alors je vais reprendre des cours d’abréviations :)


Négatif, il n’y a pas d’inversion des mesures.

Envoyé par FantasDick
Je suis curieux de connaître tes motivations profondes pour continuer à vouloir prendre en longueur alors que tu es bien gâté par dame nature? Si j’extrapole, 212mm BPEL ça fait du 200 NBPEL environ. Avec ça qu’est-ce que je vous sers? Euh c’est tout simplement la valeur ultime de l’énorme majorité des Thunder’s players!!
Alors que, sans vouloir t’offenser aucunement, ta MSEG est assez en retrait.


190mm BPEL.
Pas mesuré le NBPEL
J’ai mesuré le MSEG au début de 2014 lorsque j’ai passé la commande pour le Bib Starter et j’ai mesuré à nouveau en décembre quand j’ai commencé le vac hanging. Les mesures concordaient.
J’ai repris des mesures sporadiques, disons une fois par mois, depuis que j’ai commencé mes démarches avec le vac hanging et la tendance est à la hausse mais je ne la suit pas plus que ça car je planifie m’adonner au clamping de façon dédiée dans le futur lorsque la longueur sera au point. Comme tu l’as souligné J’ai une constitution ‘long et mince’ de par mes proportions. Si tu repasses sur mes posts précédents tu verras que je m’appuie sur cette morphologie pour assumer que je suis un bon candidat pour les gains de hanging (élastique long et mince s’étire plus facilement que court et trapu).

Envoyé par FantasDick
Es-tu sûr des mesures que tu nous communiques?


Je suis sûr des mesures. Par contre note que j’utilise une règle en acier de plusieurs mm d’épaisseur sur laquelle j’appuie très fermement. Quand je dis bone pressed, c’est bone PRESSED. Aussi je tire le plus fort possible pour mesurer le BPFSL. Quand je dis stretched, c’est STRETCHED. Il est donc possible que mes mesures flasques soient amplifiées par rapport à la masse. J’ignore selon quelle méthodologie la majorité mesure mais il est certain qu’avec l’effort de traction que j’utilise et la robustesse de mon instrument (de mesure) j’obtiens des chiffres supérieurs à ceux qui se contentent de tirer un peu en appuyant légèrement une règle de plastique. Je suis certain de mes méthodes car, mesurant tous les jours, j’ai pu confirmer leur répétabilité. Il n’y a pas de variance dans les résultats donc les mesures sont fiables. L’essentiel est de mesurer le delta pour comptabiliser les gains, pas d’obtenir une mesure officielle reconnue par tous.

Envoyé par FantasDick
De quelles mesures es-tu parti?


Les mesures que tu as ici sont celles que je considère comme mon point de départ. Ces mesures ont été prises après un mois de PE, justement à un moment où j’ai commencé à faire confiance à mes méthodes d’observation. Il est possible que j’aie eu des gains dans les semaines précédentes mais on ne le saura jamais les chiffres inscrits à mon journal sont trop erratiques pour l’affirmer hors de tout doute.

Envoyé par FantasDick
Qu’est-ce qui te motive?


Pour les mêmes raisons qui me poussent à faire de la course à pied, à m’instruire et à me perfectionner dans mon travail. Oui j’aimerais avoir un plus gros pénis et puisqu’il semble qu’on peut y parvenir *en y mettant des efforts* je tente l’expérience. Ça me valorise de la même façon qu’un an d’entraînement me permet de courir 21 km en moins de 2h. La relation effort-récompense plus le désir plus ou moins inné des hommes d’en avoir un peu plus entre les jambes.
Je reviens sur ton énoncé où tu me dis gâté par mère nature et où tu assumes (à tort) que j’ai déjà la taille que tout le mon souhaite sur TP. Premièrement le pénis que j’ai a, pour moi, toujours été là. Qu’il soit plus gros, plus petit, plus ou mois quoi que ce soit face à la ‘moyenne’ pour moi il est *normal*. Il n’est ni gros, ni petit, il est juste normal. Alors si j’ai une chance de l’améliorer et de le rendre plus grand alors il deviendra plus grand que normal et plus grand qu’avant. M’en fous s’il est plus grand que la moyenne ou plus grand que celui de Paul. Il sera plus grand que celui que j’avais avant et c’est ça qui est fantastique. Deuxièmement à mon avis faire de la PE en se comparant aux autres ou à la ‘moyenne’ ne peut mener qu’à une déception. Il y aura TOUJOURS plus beau, plus riche, plus chanceux, et mieux membré que moi. Je prends la même approche qu’avec la course à pied où il y aura toujours plus rapide que moi: je suis mon seul rival. La seule marque à battre est celle que j’ai établie lors de la dernière épreuve. Il faudrait un thread au complet pour parler motivation mais j’espère avoir au moins levé le voile sur mon attitude et l’état d’esprit avec lequel j’aborde la pratique. Auterment dit même si j’avais déjà les dimensions immenses que tu pensais que j’avais j’y viendrais quand-même, parce-que je peux faire mieux. À titre d’exemple concret note que j’ai établi, dans les posts précédents, un objectif en terme d’élongation nette (+1 pouce) et non une longueur totale à atteindre comme un BPEL spécifique.

N’hésite pas à demander si tu désires des clarifications.

OK merci j’ai bien compris ta motivation, qui reste évidemment assez semblable à tout PEiste qui se respecte. Je suis absolument d’accord avec toi, et je ne me compare pas; j’ai fixé mes objectifs en fonction de ce que j’ai comme tailles actuelles. Mais en fait, je me demandais, comme ta longueur est respectable, pourquoi tu ne privilégiais pas plus l’épaisseur. C’est vrai que d’avoir une bistouquette plus grande est évidemment extrêmement valorisant, surtout psychologiquement, mais comme je le lis assez souvent ici, la “Girth” est un facteur clé pour donner un orgasme. Alors pour que madame, mademoiselle ou monsieur (chacun fait se qu’il veut après tout) en profite, augmenter la Girth apparait incontournable. Et ça, c’est aussi une vraie motivation!

Quels sont tes objectifs pour les principales mesures?


FIRST 12.27.2015:..NBPEL 163 mm (6.4'') > BPEL 175mm (6.88'') < MSEG 133 mm (5.23'')> BPFSL 192mm (7.55'')

NOW:.......................NBPEL 174 mm (6.85'') > BPEL 193mm (7.55'') < MSEG 144 mm (5.6'') > BPFSL 208mm (8.2'')

GOAL n°1:...............NBPEL 180 mm (7'')>........................................< MSEG 145 mm (5.7'')

Envoyé par FantasDick
OK merci j’ai bien compris ta motivation, qui reste évidemment assez semblable à tout PEiste qui se respecte. Je suis absolument d’accord avec toi, et je ne me compare pas; j’ai fixé mes objectifs en fonction de ce que j’ai comme tailles actuelles. Mais en fait, je me demandais, comme ta longueur est respectable, pourquoi tu ne privilégiais pas plus l’épaisseur. C’est vrai que d’avoir une bistouquette plus grande est évidemment extrêmement valorisant, surtout psychologiquement, mais comme je le lis assez souvent ici, la “Girth” est un facteur clé pour donner un orgasme. Alors pour que madame, mademoiselle ou monsieur (chacun fait se qu’il veut après tout) en profite, augmenter la Girth apparait incontournable. Et ça, c’est aussi une vraie motivation!
Quels sont tes objectifs pour les principales mesures?

C’est expliqué plus haut pourquoi je ne travaille pas la circonférence de façon délibérée. La théorie ou plutôt l’intuition suppose qu’un membre ‘mince’ sera plus facile à allonger qu’un trapu, simplement parce-qu’il y a moins de matière à modifier. Comme un élastique long et fin qui s’étire plus facilement qu’un court et épais. Si je travaille tout de suite la circonférence je me crée du boulot pour gagner en longueur ensuite, alors j’allonge en premier et je clamperai plus tard.
Mes objectifs à court terme sont déjà annoncés je vise +1 pouce de BPFSL avant la fin de 2016.
Mes objectifs à long terme se déclinent comme suit; BPFSL:repose moi la question à la fin de l’année, BPEL: plus grand que maintenant, NBPEL: plus grand que maintenant, MSEG: plus grand que maintenant et ainsi de suite.
Je commence par la longueur et je ne travaille directement que ça via le hanging le soir et des stretchs manuels opportunistes étalés sur la journée pour tenter de me garder ‘chaud’. Si le MSEG profite au passage tant mieux c’est un bonus et sinon je m’occupe de son cas dans le futur.
À très très long terme il va y avoir un programme de maintien pour ne pas trop reperdre les éventuels gains, j’imagine, mais là c’est du ressort de la boule de cristal de caractériser ça.

J’ai retravaillé mon journal de bord pour le rendre un peu plus parlant aujourd’hui et à la fin du mois de janvier je devrais pouvoir fournir des chiffres plus concrets sur l’effort que je consacre au dossier.
Restez à l’écoute.

Salut les Artistes !

J’ai un jour de retard mais voici mon compte-rendu hebdomadaire.
La progression continue avec encore 1/16 ferme d”élongation à annoncer sur le BPFSL avec peut-être même un petit plus dans les environs de 3/32. En métrique c’est quelque-part entre 1.5 et 2mm. Je suis un peu surpris de voir le processus s’accélérer mais j’ai eu une séance où j’ai senti “quelque-chose bouger” avec une sensation électrique assez intense en fin de set où j’ai dû réduire à 1 kilo. J’y suis allé doucement le lendemain et le surlendemain où les sensations étaient plus intenses que de coutume et les choses ont repris leur cours normal. Je crois que j’ai profité d’un petit gain instantané et que les nerfs on eu un peu de difficulté à suivre le mouvement. En tout cas c’est que mon interprétation des sensations mais ça expliquerait le petit plus constaté sur les mesures et je crois pas vivre ça très souvent. Pas de blessures à rapporter pour la semaine et ça c’est toujours une bonne nouvelle.

Côté technique j’ai gagné en habileté à réaliser mon wrap et j’arrive maintenant à couvrir complètement le gland en n’utilisant que trois morceaux de bande adhésive. Au début il m’en fallait plus et le résultat était différent chaque fois. Maintenant j’ai un wrap presque pareil chaque fois. Ça réduit quand-même un peu la consommation de ruban et ça diminue le nombre de ‘joints’ où peuvent survenir des ampoules. Je recommence aussi à utiliser 8 livres de poids à l’occasion, pendant la première moitié des sets et ça se passe bien ça aussi. Je ne ressens pas encore le besoin de dépasser 7 livres mais je veux être prêt le jour où ce sera nécessaire et de plus j’ai remarqué que les choses semblent mieux se passer si j’insère une journée légèrement plus intense au programme une fois ou deux dans la semaine. Toujours expérimenter hein ? J’opère encore à 90% en BTC et je commence à songer à un système pour pouvoir essayer SO un de ces jours.

Question matériel j’ai fait des progrès aussi en intégrant à ma pratique l’utilisation d’un coussin chauffant électrique en remplacement du sac de grains chauffé au micro-ondes. Par rapport au sac de grains le coussin comporte des avantages: température réglable, durée d’utilisation de 2 heures+, s’enroule autour du pénis au lieu de reposer dessus et plus discret (pas besoin d’aller le réchauffer à la cuisine toutes les 30 minutes). Par contre c’est un peu de gymnastique à mettre en place mais une fois parti c’est bon pour le set. Maintenant si je pouvais me trouver un fauteuil plus confortable en BTC ça m’arrangerait parce-que mon installation actuelle c’est pas l’idéal question santé lombaire.

Je crois que ça y est pour cette semaine. La semaine prochaine je vois fait un sommaire des deux dernier mois, pour rire.

Merci pour ces nouvelles.

Pourrais-tu donner quelques détails concernant ton coussin chauffant et éventuellement joindre une photo, s’il te plaît ?


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Envoyé par Graal
Merci pour ces nouvelles.

Pourrais-tu donner quelques détails concernant ton coussin chauffant et éventuellement joindre une photo, s’il te plaît ?

Bien sûr!
Voici l’appareil en question: http://www.sunbeam.ca/en_CA/pain-re…CN.html#start=3
J’ai sélectionné celui-là pour faire mes essais tout simplement parce-que c’était le moins cher parmi tout ce qui était offert là où j’ai effectué mon achat.

Sur le forum il est beaucoup question de lampes infra-rouge et j’ai tenté l’expérience en empruntant une lampe à reptiles qui est un type de lampe où une plus grande partie de l’énergie est convertie en lumière visible qu’une pure lampe IR mais ça été suffisant pour confirmer les doutes que j’avais à propos de la solution. Les lampes IR sont encombrantes, difficiles à positionner, réchauffent le pénis de manière inégale, peu pratiques, inflexibles, trop affectées par la distance et les obstacles, fragiles, dangereuses (risque d’explosion/chute de l’ampoule, peuvent tomber sur le pénis, un contact avec la peau est possible lors d’une fausse manoeuvre, ad eternum), chères, leur puissance n’est pas modulable (sauf les modèles haut de gamme, et encore) et leur présence dans le logis difficiles à expliquer. Seules les lampes de type ‘médical prévues pour utilisation sur les humains parviennent à mitiger certains des inconvénients mais leur puissance est très limitée ce qui les rend inutiles pour la PE, en plus qu’elles sont inabordables.

Donc j’ai essayé et adopté le coussin chauffant. Voici quelques observations.
D’office ils sont prévus pour utilisation sur le corps donc beaucoup plus sécuritaires, y’a bon.
La dimension 12x24 du coussin peut sembler être un obstacle à priori mais au fond c’est une bénédiction. Je n’enroule pas le coussin autour du pénis, il n’est pas assez flexible pour ça, je le replie en deux sur le pénis, le hanger et les poids en laissant l’excédant dépasser d’un côté. Si on considère le pénis comme un prisme à base carrée il est cerné par le coussin sur trois faces et la face restante, même si elle n’est pas collée sur le coussin à 100% se trouve néanmoins dans un espace clos et chauffé. L’astuce est d’utiliser l’ouverture disponible du côté où l’excédant dépasse pour glisser la main dans le coussin pour manipuler les poids sans avoir à retirer le coussin. Ça marche #1 en BTC et en SD. Ça chauffe sur toute la longueur y compris la portion du pénis située dans le hanger.
L’intensité modulable est un atout indéniable. On peut choisir de simplement se garder au chaud ou alors d’y aller costaud pour le travail intense. Je ne vois pas comment j’arriverais à une telle finesse avec une lampe. Et pour qui est moindrement sportif l’appareil n’éveillera pas les soupçons par sa présence dans la maison.
Pour utilisation avec le vachanger le coussin protège l’anneau de silicone du bord de la chaise lorsqu’on bouge. C’est très technique mais si l’anneau se prend dans la chaise et s’étire l’étanchéité est perdue et le hanger tombe par terre avec les poids.
Comme le coussin enveloppe le pénis la puissance est plus qu’adéquate, j’utilise seulement les deux réglages les plus faibles.

Voilà j’espère que c’est assez clairement expliqué.

Pendant que j’y suis voici les quelques chiffres tels que promis la semaine dernière.

J’en suis maintenant à trois mois de PE, ayant débuté en novembre 2015.
En moyenne je hang entre 13 et 14 heures par semaine à raison de 2h par jour avec bonus lorsque possible.
Depuis le début décembre j’ai enregistré des gains BPFSL de 3/8” (1 cm).
Depuis décembre la progression est stable à 3/16” (0,5cm) par mois.

Les éventuels gains de novembre ne sont pas comptabilisés car je ne fais pas entièrement confiance à mes mesures du premier mois.

Côté rapport hebdo j’ai pris un jour de break cette semaine. Je n’aimais plus le feeling que j’avais en fin de set, la sensation était un peu trop vive et j’ai décidé de laisser passer une journée pour que les choses se replaceent un peu. Ça semble avoir fonctionné mais j’en ai eu pour deux jours avant de recommencer à sentir ce que je considère être la ‘fatigue’. Je suis arrivé à porter 10 livres pendant un heure assez confortablement et j’ai remarqué un nouveau phénomène aussi lors d’un set plus intense: il y a une tension qui s’installe dans les CC et qui perdure après que j’aie enlevé les poids. Ça n’est pas inconfortable et ça ressemble un peu à une érection partielle au toucher mais sans le gonflement. Ça m’empêche d’étirer le pénis jusqu’à son BPFSL maximum et ça s’estompe après un quart d’heure environ. Il me semble avoir déjà vu mention du phénomène sur le forum, faudrait que je fasse une recherche. C’est peut-être la même réaction physiologique au stress qui est à l’origine du turtling chez ceux qui hang de très grandes charges mais avec moins d’ampleur? Sinon pas de blessure à signaler et on continue le programme. D’ici deux mois je devrais aussi me défaire du titre New Member (yay!).

Salut les poteaux

C’est l’heure du sulvol de ma semaine. Pas de gain à annoncer cette fois, mais après quelques semaines de gains rapides il fallait s’y attendre. Peut pas être la fête tous les jours quand-même. Les sensations sont différentes par rapport à ce qui était la norme en janvier et je ne retrouve plus le feeling que j’assumais être la fatigue. Comme la sensation n’y est plus et que les gains semblent stoppés je crois que j’avais bien interprété ce que je ressentais. C’est triste mais maintenant que je connais la sensation quand elle va être de retour je vais pouvoir la reconnaître. On verra si la sensation et les gains vont de par. Les mesures BPFSL fluctuent après les sets, c’est nouveau ça aussi, alors je surveille sûrtout celles en début de séance. Sinon il n’y a rien hors de l’ordinaire à signaler: je suis le programme et j’attends les résultats.

J’ai une observation intéressante à rapporter: aucune ampoule depuis que j’utilise la chaleur systématiquement à chaque séance. C’est devenu évident cette semaine lorsque j’ai fait un set sans la chaleur. Le gland était visiblement plus éprouvé au sortir du hanger. Je ne peux pas affirmer que la chaleur favorise les gains mais simplement en empêchant le refroidissement des tissus je semble subir beaucoup moins de dommages au gland lors des sets. La chaleur favorise une meilleure circulation, je m’en rends compte simplement à la coloration, et semble aider à prévenir une enflure excessive. Bref, je ne m’en passerais pas.

Quelques progrès mineurs au niveau de la manipulation du coussin chauffant: j’utilise maintenant une pince à ressort pour le maintenir fermé et j’accroche la pince à l’élastique de mon pyjama avec un mini bungee. Ça élimine l’inconvénient du coussin qui tombe par terre pendant le set. Je vais continuer de faire évoluer la technique.

Je réfléchis toujours à mon bricolage pour passer en SO et j’ai l’intention de me procurer un truc style pèse-bagages pour mesurer la traction obtenue. Je me demande si le passage par une poulie va modifier de façon significative la charge appliquée. J’ai repéré quelques appareils dans les magasins et j’attends un solde. Devrait m’en sortir pour moins de 7$. La précision n’est pas un critère c’est simplement pour comparer SD avec le poids directement sur le hanger et SO via la poulie.

Top

All times are GMT. The time now is 10:14 PM.