Thunder's Place

The big penis and mens' sexual health source, increasing penis size around the world.

Les Problèmes d'Hyperpigmentation

12

Les Problèmes d'Hyperpigmentation

Les Problèmes d’Hyperpigmentation

Avant toute chose, une petite précision linguistique. Très souvent les francophones parlent de décoloration pour définir l’hyperpigmentation que peut provoquer la pratique du PE. Ceci certainement par analogie sonore avec le “discoloration” des anglophones. Or décoloration signifie perte de couleur, ce qui, évidemment, est exactement le contraire dans notre cas. En fait on a affaire à de la coloration.

L’hyperpigmentation, ou coloration donc, est un problème qui peut survenir à la suite de pratiques entraînant un étirement extrême de la peau. Si certains exercices manuels extrèmes ou mal réalisés peuvent parfois être concernés, ils ne provoquent que rarement des colorations intenses parce que ne durant pas très longtemps. Les exercices de base, jelqs et stretchs classiques sont sûrs, quant à eux.

Ce sont les techniques utilisant des appareils qui sont essentiellement responsables de l’hyperpigmentation. L’utilisation de pompes à vide et le clamping sont certainement les principales causes de ce problème. Mais le hanging, l’usage d’un extenseur peuvent aussi provoquer une coloration au niveau du gland

La teinte naturelle de la peau est due à un pigment appelé mélanine. C’est lui qui donnera un teint bronzé après une exposition aux UV. La coloration qui nous préoccupe n’est pas due à la mélanine mais à un autre pigment appelé hémosidérine.

Sans entrer dans les détails, l’hémosidérine est produit par la dégradation du fer contenu dans les globules rouges. Elle provient donc du sang.

Lors d’un traumatisme et lorsque des vaisseaux capillaires sont endommagés, du sang se retrouve dans le derme. Il sera éliminé par l’organisme normalement en quelques jours. Mais si le traumatisme est répété, ce qui peut être le cas avec nos pratiques, ce sang va stagner et se dégrader. Le résultat est une teinte sombre voire très sombre et pas forcément très régulière.

L’hémosidérine, à l’inverse de la mélanine, est insoluble. Là est le problème. Ça ne disparaîtra pas tout seul.

Il n’y a donc rien à faire ?

Si, heureusement !

Dans mon journal de bord, J’ai eu l’occasion d’évoquer le traitement de la coloration que j’ai subie. C’était assez succinct et comme certains semblaient demandeurs de plus d’informations sur le sujet, j’ai décidé de le développer ici.

J’étais vraiment contrarié par la couleur de mon sexe. Il fallait que je fasse quelque chose.

J’avais recherché le maximum d’informations que j’ai trouvées pour la plupart sur la partie anglophone du forum. J’ai aussi expérimenté quelques petites choses sans doute inédites. Comme je suis parvenu à un résultat convenable, je vais pouvoir partager mon expérience avec vous.

C’est l’utilisation sans doute trop poussée de la Bathmate qui a provoqué chez moi une très intense coloration de la peau de la hampe. Elle était sombre au point que deux grains de beauté étaient devenus quasiment invisibles. Il a fallu moins d’un mois pour obtenir ce résultat. C’était en août 2010.

La principale technique pour régler le problème c’est d’effectuer un peeling. Malheureusement on ne peut pas se contenter d’un peeling superficiel, l’hémosidérine se fixant dans une couche plus profonde de l’épiderme.

On va donc devoir utiliser des substances chimiques pour exfolier la peau sur une épaisseur suffisante. Il en existe probablement plusieurs mais, à ma connaissance seules trois sont à la fois utilisables et faciles à se procurer : l’acide salicylique, l’acide lactique et l’acide thioglycolique.

• Les deux premiers sont souvent utilisés dans les produits cosmétiques mais à des concentrations trop faibles pour provoquer un rongement suffisamment profond. Il existe cependant un produit qui réunit ces deux acides il est destiné au traitement des verrues. La marque la plus connue c’est Duofilm, mais il en existe d’autres. Toutes sont dosées à environ 17% de chacun des acides et sont disponibles dans toutes les pharmacies.

C’est ce produit que j’ai utilisé pour faire le “gros œuvre”.

J’ai appliqué le produit sur de petites surfaces, disons de la taille d’une pièce de 20 cts. L’application doit être assez épaisse et être conservée entre 5 et 10 mn. Ce sont des durées que j’ai déterminées par expérimentation. Je comptais 10 mn pour la partie supérieure du pénis mais seulement 5 mn pour la partie inférieure près du scrotum car la peau y est plus fine et plus fragile.

Une fois le temps terminé, il faut neutraliser l’acide pour arrêter le processus. Pour ça il suffit de badigeonner une solution de bicarbonate de soude avec un coton-tige. On en profite pour retirer la pellicule de collodion qui s’est formée.

On pourrait appliquer le produit sur de plus grandes surfaces, voire sur la totalité de la zone à traiter. Le problème c’est qu’au bout de deux jours, on se retrouve complètement écorché, avec une sorte de plaie superficielle qui suinte voire saigne légèrement. Si la surface est trop grande c’est douloureux et les sous-vêtements deviennent insupportables (Ça colle).

Ne traiter que de petites surfaces a aussi un inconvénient : on ne peut pas traiter consécutivement des zones contiguës. Il faut attendre plusieurs semaines que la peau ait retrouvé son épaisseur. Malheureusement en traitant par petites zones séparées, on obtient un magnifique effet marbré. :) On doit donc s’occuper ensuite des raccords entre les zones. Souvent plusieurs fois.

Après l’application et la neutralisation, la peau est blanchâtre pendant quelques temps. Le lendemain une pellicule sombre se forme. En fait, c’est l’ancienne peau. Elle finira par se détacher deux ou trois jours plus tard. Dessous une nouvelle se forme, bien rose… enfin quand tout va bien. Curieusement, parfois le produit ne fait pratiquement aucun effet à certains endroits alors qu’il a rongé jusqu’au sang un peu plus loin. La couleur rose dure quelques semaines puis redevient plus naturelle.

Vous aurez compris que procéder de cette façon là prend énormément de temps, plusieurs mois en comptant les pauses. En plus, vu l’état du pénis pas question de faire des jelqs. Des stretchs, à la limite, et encore. De même celui qui vit en couple risque d’être souvent indisponible. Un tel traitement ne peut donc s’envisager que lorsqu’on a cessé toute activité de PE ou lors d’un long break.

A chaque fois que j’ai fait de longs breaks (deux de quatre et un de huit mois), j’en ai profité pour m’attaquer à cette coloration. J’ai fini par obtenir un résultat correct mais imparfait.

• J’ai cité également l’acide thioglycolique. Il s’agit du principe actif des crèmes dépilatoires. C’est la première chose que j’ai essayée mais que j’ai abandonnée pour le Duofilm. Je dirai pourquoi un peu plus loin.

Quand on se sert de ce produit comme agent dépilatoire, il est conseillé de ne pas se laver la peau au préalable. Sans doute pour que le film de sébum qui la recouvre la protège de l’agressivité du produit. Donc évidemment, j’ai commencé par un bon lavage. Je ne me souviens plus du temps que je laissais appliqué avant de rincer mais c’était plus que ce qui est recommandé pour dissoudre les poils. Ça agit là aussi en rongeant la peau assez profondément mais j’ai trouvé ça plus douloureux que le Duofilm. Je n’ai jamais pu supporter le produit sur la zone près du scrotum, tellement la sensation de brûlure était intense. Voilà pourquoi j’ai abandonné.

Il y a deux mois, j’ai voulu refaire un petit essai. En effet, j’avais trouvé un thread où il était question de traitement avec cet acide. Celui qui l’a rédigé disait qu’il l’appliquait tout en continuant sa routine. Ça m’intéressait, évidemment. Le produit qu’il utilisait était destiné au visage, en guise de rasage. Il ne s’en servait pas comme agent de peeling. Donc, il n’y avait pas de brûlure du fait d’un temps d’application court. J’ai découvert qu’un brevet existait pour une préparation destinée spécifiquement à l’hyperpigmentation par hémosidérine. Donc l’acide thyoglycolique pourrait agir autrement qu’en rongeant la peau. J’ai commandé le produit. C’est une poudre à diluer. Ce n’est pas cher et on trouve ça sur les sites de ventes de produits pour les personnes à la peau noire. (J’ai appris à cette occasion que le rasage pouvait leur poser des problèmes)

J’ai donc essayé. Première application, impeccable. Aucune sensation désagréable alors même que j’en avais mis un peu sur le scrotum. J’ai pu faire ma routine manuelle sans problème. Le lendemain idem. Le troisième jour, alors que j’ai, je pense, procédé de la même façon, j’ai ressenti très vite un brûlure. J’ai essayé de supporter mais impossible. Le lendemain la peau était très abîmée. J’ai arrêté l’expérience. Je ne pourrais pas confirmer donc si le produit peut donner des résultats en l’utilisant de cette façon

Voici le document présentant le brevet dont je parlais:
http://www.google.com/patents/WO1998047466A3?cl=fr

Et ici un document dans lequel on parle des propriétés de l’acide thioglycolique contre les dépôts d’hémosidérine.
http://www.revue-phlebologie.org/do…grs3t0b5nkv2d9i

• En dehors de l’exfoliation, il y a une autre voie. Il existe un produit dont j’ai souvent parlé. C’est une crème appelée Auriderm xo de chez Auriga. Elle est destinée à traiter les ecchymoses. Pour cet usage elle est infiniment plus efficace que l’arnica, soit dit en passant.

Le principe actif en est la vitamine K oxyde auquel s’ajoute de la vitamine C et de la vitamine E.

http://www.biminicosmeceuticals.com…resentation.pdf

http://www.auriga-int.com/sites/def…ologie_2003.pdf

Comme vous pouvez le voir sur le deuxième document, ce produit permet de traiter les hyperpigmentations dues à l’hémosidérine. J’avais trouvé un autre site où la façon d’agir était analysée, mais je ne le retrouve pas.

J’avais déjà utilisé cette crème mais je n’avais pas obtenu d’atténuation visible.

Après mon aventure avec l’acide Thioglycolate, j’ai décidé d’essayer à nouveau ce produit. Pour être sûr d’en appliquer suffisamment et régulièrement, je l’ai utilisé comme lubrifiant pendant les jelqs. Malheureusement ça sèche très vite. Pour humidifier à nouveau j’ai eu l’idée d’appliquer quelques gouttes d’un produit que j’avais acheté pour soulager une douleur à l’épaule. Ça s’appelle du DMSO. Je me suis dit que ça pourrait ne pas être idiot parce que ce produit a certaines caractéristiques et propriétés qui pourraient être utiles. D’abord, ça ne s’évapore pas. Si on en met une goutte sur la peau et qu’elle disparaît c’est parce qu’elle aura pénétré. Ce produit a en effet cette propriété de traverser la peau et les membranes. En plus il entraîne avec lui les molécules qui sont sur son passage. On devine l’intérêt qu’il peut y avoir pour faire pénétrer un produit plus profondément. Comme en plus une autre propriété est d’assouplir le collagène et que c’est un antalgique puissant, ça me semblait intéressant.

Le DMSO est un produit naturel, non toxique et qu’on trouve sous quantités d’étiquettes.

Il a un défaut cependant qui est la conséquence de sa propriété à entraîner les molécules à travers la peau ; les molécules et éventuellement aussi les bactéries et autres virus. Il faut donc une hygiène irréprochable et utiliser des gants jetables pour l’application.

Au bout de quelques semaines d’applications quotidiennes, j’ai pu constater que la couleur générale du pénis s’estompait lentement. Jusqu’à redevenir normale.

J’ai bien encore une certaine irrégularité de couleur sur le dessous du pénis, mais elle est peu visible. Elle est due, en fait, à de petites cicatrices provoquées par des peelings un peu trop profonds. Rien de bien gênant.

Comme vous le voyez, régler un problème d’hyperpigmentation, n’est pas une partie de rigolade. Le mieux c’est quand même de l’éviter.

Si vous utilisez une pompe à vide, qu’elle soit à air ou à eau, éviter les dépressions trop fortes. Si vous pratiquez le clamping, prenez l’habitude en fin de session de masser le pénis et de pratiquer des “Firegoat rolls”. Ça consiste à rouler le pénis entre les paumes des mains. Ça évite au sang de stagner. Vous pouvez aussi appliquer de l’Auriderm xo qui prévient la formation d’hémosidérine.

Si quelqu’un a expérimenté lui aussi quelque chose pour traiter ce problème, son témoignage serait intéressant. Je n’ai pas tout essayé.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar


Last edited by Graal : 12-02-2015 at .

Magnifique…

un très gros MERCI Graal

Joli post merci pour ce résumé, je savais que tu avais expérimenté mais je trouvais pas sur le “vieux topic”. Moi j’aimerai bien faire partir des taches foncées sur le visage dues à l’éclatement compulsif de bouton d’acné…. et non je n’ai pas 14 ans.

Salut Rizlo.

Il se trouve que depuis près de deux mois, j’applique deux fois par jour de la pommade AuridermXO + DMSO. Mon expérimentation du clamping pendant quelques mois m’a provoqué une hyperpigmentation encore plus importante que la précédente.

Pour le moment, ça n’a pas donné donné de résultat visible. Je me doutais que ça pourrait très long mais je pensais quand même voir une légère atténuation au bout d’une telle période. Je vais peut-être essayer sans le DMSO pour voir. Mais je crois que je vais être obligé de traiter avec du Duofilm encore une fois. C’est assez pénible et contraignant, mais s’il le faut…

Quand je me remettrai au PE, j’utiliserai systématiquement la crème en préventif. L’efficacité pour cette utilisation est avérée par des études.

Tu pourrais essayer ce produit pour les tâches sur le visage, Rizlo. Mais je n’essaierais surtout pas le Duofilm par contre, parce que ça peut laisser des traces claires si ça a agi trop profondément. Sur ma peau les endroits qui ont été très agressés, sont restés clairs. Ça fait comme des marbrures très disgracieuses.

Pour information voici une présentation complète du produit : http://www.biminicosmeceuticals.com…resentation.pdf
Et le site sur lequel je le commande : http://www.newpharma.fr/auriga-inte…-tube-75ml.html


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar


Last edited by Graal : 12-02-2015 at .

graal quiz?

Salut a toi Graal, tu pourrai me dire pourquoi au bout de 1 mois de PE , quand je fait des série de jelq j’ai du sang qui sort du gland sa fait peur et pourtant une goutte de sang puis plus rien et surtout pas de réel douleur et si j’arrête un mois et que je recommence ma routine , alors plus rien pendant 1 mois et sa recommence . Je m’échauffe avant et après , j’ utilise de la vaseline , et surtout quand je pisse même tout de suite après pas de sang et une érection normale. Si tu pouvais me donner un début de piste voir même la cause

zorba.

C’est ton troisième post. Avec toujours la même question ! J’en ai déjà supprimé un. Je devrais donc logiquement supprimer celui-ci aussi. En plus à chaque fois tu postes n’importe où. Ici le sujet c’est la coloration du pénis, pas les petits bobos.

Je ne répondrai pas à ta question ici puisque je l’ai déjà fait : Question


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Merci Graal.

Peut-être tu devrais essayer de diluer le duofilm pour trouver le mix “% d’acide” / “temps d’application” qui puisse te permettre de traiter une grande surface et ce de façon régulière. Je vais essayer prochainement.

Le problème c’est que l’acide ne dissout pas l’hémosidérine mais attaque l’épiderme. Il faut que la peau soit rongée suffisamment profondément pour atteindre la partie où se concentre le pigment. C’est un peeling que l’on pratique. Si l’application ne dure pas assez longtemps, seule une couche superficielle est enlevée et la partie pigmentée reste intacte.

Depuis trois jours, pour diverses raisons, j’ai décidé d’arrêter d’appliquer le mélange AuridermXO et DMSO et de réessayer l’acide thioglycolique que j’avais vite abandonné. Je serai plus prudent cette fois : à la moindre sensation de brûlure, je rincerai et je neutraliserai. Maintenant reste à savoir si cette acide agit comme un peeling ou s’il dissous vraiment le pigment.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Je crois que je viens de trouver la réponse à la question que je me posais dans mon dernier post.
http://www.revue-phlebologie.org/do…grs3t0b5nkv2d9i

Pages 44 & 45, il est question des “Taitements dirigés contre l’hémosidérine”

“L”hémosidérine s’accumulant dans le derme (notamment dans la couche papillaire), il faut utiliser des acides qui ont la capacité de traverser facilement la couche épidermique (dermochimioexfoliation)…

Acide 2-mercaptoacétique ou thioglycolique
Il s’agit de l’acide le plus utilisé par plusieurs équipes, d’après elles celui qui a démontré la plus grande efficacité. Utilisé au niveau local dans des concentrations ne dépassant pas 20 %, il présente l’avantage de produire uniquement une légère exfoliation temporaire sans causer ni brûlure, ni érythème.
Shoden a démontré la grande affinité de cet acide pour l’hémosidérine ainsi que son action de solubilisation rapide. La très bonne activité de solubilisation du fer contenu dans l’hémosidérine est due à sa caractéristique de composé acide mais surtout à la présence du groupe thiol-SH qui donne à la molécule une grande affinité pour le fer; Ces données ont donc persuadé plusieurs équipes d’utiliser de l’acide 2-mercaptoacétique à 10-20 % à usage local dans le traitement des hyper-pigmentations persistant après sclérothérapie, même depuis plusieurs années. Ils ont obtenu de très bons résultats.”


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Ah belle !

Mon idée était de répéter plus souvent des peeling moins puissants et qu’à force le derme pigmenté remonte. Mais de ce que tu me montres ça resterait bien ancré dans le derme. C’est horrible.

Justement, l’intérêt du thioglycolate c’est que ça pénètrerait suffisamment profond pour solubiliser l’hémosidérine.

Ça fait une dizaine de jours que j’applique quotidiennement un produit dépilatoire appelé magic powder. Je ne l’utilise pas pur. J’y ajoute du carbonate de calcium pour réduire la concentration de l’acide. Je n’ai sans doute pas encore trouvé le bon dosage car ça me brûle tout de même un petit peu. Je ne sais pas non plus quel rythme adopter. Peut-être qu’une fois par jour c’est trop.

Pour l’instant je ne perçois pas de résultat. Je ne sais pas non plus combien de temps ça peut prendre.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Ça fait cinq semaines que j’ai commencé un traitement avec le thioglycolate. J’ai appliqué tous les jours sauf les fois où la peau était un peu trop sèche. J’ai quand même dû faire une trentaine d’applications.

Je ne peux pas dire que le résultat soit concluant. Je ne remarque pas encore d’atténuation. Sur le forum anglophone, on trouve le témoignage de quelqu’un qui dit avoir constaté les premiers résultats au bout de quatre applications. Ça me laisse assez dubitatif. Thioglycolic Acid for Discoloration Treatment


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Bonjour Graal, donc après avoir lu tes posts j’en conclu qu’il n’y a pas de solutions miracles pour éclaicir la peau….Si on prend le problème à l’envers ! Existe il un produit pour assombrir la peau ? Ainsi on règle le problème…..Qu’est-ce que tu en penses ? Merci pour ta réponse……


DATE|_ 01-08-2011 _ |_ Aujourd'hui _ |_ Objectifs _ |

BPEL |_ _ _ 13cm _ _ |_ _ 18cm _ _ |_ _20cm _ _ |

CIRC |_ _ _ 11.5cm _ |_ _ _14.7cm_ |_ _16cm _ _ |

Après tout, c’est une idée… Pas si bête.

La pigmentation provoquée par l”hémosidérine est d’une couleur assez différente de celle que procure la mélanine. Sinon, il suffirait de bronzer au soleil ou aux UV. Ça atténuerait sans doute un peu.

Ça fait déjà quelques mois que j’ai arrêté tout traitement (par manque de temps au début). Mais curieusement, ça ne me préoccupe pratiquement plus. Je crois qu’aujourd’hui je suis près à accepter ce désagrément si ça me permet d’obtenir quelques gains supplémentaires.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Bonjour
J’ai bien lu ton post @Graal je comprend les désagréments visuel que cela peut entraîner
Je suis moi même dans cette situation étant métisse cela est encore plus marqué.
De plus je pratique la newbie routine depuis 1 mois ainsi que le bathmate

Voile j’ai mener ma petite recherche sur internet sur des boards anglais
J’en ai synthétiser qu’il fallait :

1/ appliquer un peeling chimique
Je dispose des peelings de chez Muac a savoir lactic, et body ( mélange de plusieurs acide)

2/appliquer du retinol
3/appliquer une crème avec des actifs éclaircissant

Si des personnes un peu plus expérimentés sur le sujet pouvez m’aiguiller, j’ai pas envie de faire n’importe quoi
Merci

Top
12
Similar Threads 
ThreadStarterForumRepliesLast Post
Les sucede esto en el bañosexarAgrandamiento del Pene para Novatos3708-29-2020 02:16 AM
Les Indicateurs PhysiologiquesGraalDécouvrir l’Agrandissement du Pénis509-21-2014 06:45 AM
Que técnicas les funcionaron para agrandar la cabeza-glandeEgoraptorAgrandamiento del Pene para Novatos708-12-2010 12:33 AM
que les parece esta rutina?camaronAgrandamiento del Pene710-30-2004 02:32 PM

All times are GMT. The time now is 07:06 PM.