Thunder's Place

The big penis and mens' sexual health source, increasing penis size around the world.

Post pour les français, francophones, francophiles - french langage

Thread Closed

Pour les nouveaux qui obtiennent des gains en girth avec le jelq au début et qui n’en n’ont plus par la suite je pense qu’il ne sert à rien de persister en augmentant la durée et/ou l’intensité car le jelq seul ne pourra jamais être assez puissant pour déformer la tunique albuginée, les newbee gains en girth ne sont que l’atteinte du potentiel maximum de votre queue et à partir d’un moment la pression qu’exerce le sang sur la tunique ne sera jamais suffisante pour étirer encore plus la tunique.

C’est certes mon point de vue mais si je dis ça c’est pour que ne perdez pas votre temps .

La mobilisation et l’immobilisation (suite à une blessure par exemple) ont un effet significatif.
L’entraînement augmente la résistance des ligaments et des tendons (Woo et coll. 1981) alors que l’immobilisation a l’effet inverse (Newton et coll. 1995 ; Walsh et coll. 1993).
Huit semaines d’immobilisation provoque une diminution de 39% de la charge de rupture (ce qui équivaut à augmenter sa fragilité à la déformation) et une diminution de 32% de l’énergie stockée par le tissu pendant la déformation (ce qui implique une moins bonne capacité à absorber les contraintes subies pendant l’allongement) (Figure 1 ; Noyes 1977) ainsi qu’une diminution du diamètre des fibres de collagène de 74% (Newton et coll. 1995).

http://prevost.pascal.free.fr/prati…h/stretch31.htm

La troisième est la zone de déformation plastique (entre les repères 2 et 3) où la charge entraîne une réorganisation moléculaire et un affaiblissement tissulaire. Si l’intrusion dans cette zone n’est que passagère, le tissu se reconstitue et devient plus fort qu’avant pour faire face à une future contrainte qui pourrait provoquer les micro-lésions que l’on observe dans cette phase. Par contre, si le passage dans cette zone se fait de façon répétitive, les micro-fractures ne peuvent être réparées suffisamment vite et le tissu se désagrège, s’affaiblit (le taux de régénération tissulaire est inférieur au taux de dégradation tissulaire).

http://prevost.pascal.free.fr/prati…h/stretch42.htm

En fait je me suis un peu trompé , c’est pas avant le seuil de déformation plastique que le tissu se renforce, c’est plutôt quand on reste dans la zone mais pas assez longtemps. Si l’on reste avant le seuil de déformation on ne fait que travailler la souplesse…

La lecture du reste de la page du deuxième lien est tout aussi intéressante :)

PS: dans mon premier post il faut lire que c’est mon BPFSL qui a fortement diminué.


Last edited by Rizlo : 11-29-2010 at .

Rizlo, j’adore ton approche scientifique, biologique de la chose, mais je comprends pas grand chose.. Aurais-tu une maniere plus simple pour exprimer toute ta reflexion?

Merci :)

Salut tout le monde,

Une question pour Dicknature :

J’ai réalisé le CCH3 en suivant scrupuleusement les descriptions (sauf pour le “gripper” que j’ai remplacé par la mousse antiglisse d’un tapis de souris basique.. Difficile de trouver un tapis de camping dans le commerce en cette saison). Comme les lésions que j’ai subies ces derniers jours ont pratiquement disparu, j’ai voulu essayer l’engin. Je ne peut pas dire si ça fonctionne ou pas.. Je n’ai pas réussi à le mettre.. Il me faudrait au moins trois mains et je ne connais personne d’assez conciliant pour m’aider. Y a t-il un truc ?

Rizlo,

Je rejoins un peu Copycat concernant ta façon d’appréhender le PE. Je me suis, moi aussi, intéressé aux théories de Pascal Prévost qui sont particulièrement intéressantes. Seulement c’est assez, voire même très théorique, justement. On s’y perd un peu. Un exemple : “Il faut dépasser le seuil de déformation pour passer de l’assouplissement à l’étirement”. Comment savoir si l’on atteint ou pas ce seuil ? C’est un exemple parmi d’autres, mais ça montre qu’entre la théorie et la pratique il y a tout de même plus qu’une nuance. Il faut s’en inspirer, bien sûr, mais personnellement je n’ai pas trop envie de théoriser à l’infini (de me prendre la tête dit en français d’aujourd’hui).

Ceci dit, continue à nous donner tes idées ou tes opinions car elles sont particulièrement bien argumentées.

Salut,

Je vous donne de mes nouvelles.

Je fais toujours 10 min de stretch suivies de 30 minutes de jelq. J’ai l’impression d’avoir passé un palier en modifiant mon stetch en faisant maintenant plutôt ceci : Inverted V A-Stretch Video , à savoir L’étirement V A inversé, tout ceci aux IR.

C’est bon de sentir sa queue grossir - je dis sentir car la prochaine mesure n’est que pour dans quelques jours !

Le travail paie, il suffit de marcher dans les pas de nos devanciers !


Start Aug '09 6.9 x 5.3 Keep your cock healthy !

---> Aug '10 7.3 x 5.3 PE Works !

---> Dec '10 7.6 x 5.3 ---->Dec '12 7.7 x 5.4

Bonjour à tous,
L’approche de Rizlo est intéressante parce-que justement cela nous permet d’orienter nos routines et de chercher la plus efficace possible.
Reste effectivement à transformer la théorie en pratique.
Je voudrais vous montrer un diagramme :
http://img21.imageshack.us/i/diagrammeruptureey2.jpg/
Il s’agit de la déformation de l’acier en fonction de la charge qu’on y applique, on se rend compte qu’a peu de chose près c’est le même que celui présenté pour la déformation des tissus humains notamment ce qui nous interesse les ligaments et le collagène.
http://prevost.pascal.free.fr/prati…h/stretch42.htm
On a une zone de fonctionnement normal : on tire sur l’acier et il revient à sa place
une zone de déformation plastique : il se déforme de façon irréversible
une limite où il y a rupture
Et c’est comme ça pour pratiquement toute sorte de matière.
Où je veux en venir ?
Ce même acier ou toute autre matière réagit différemment selon que la température de cette matière est par exemple de -10°C ou 100°C ou 600°C etc…
A -10°C sa casse plus rapidement
A 600°C pour l’acier par exemple et bien on va pouvoir l’étirer plus longtemps sans que cela casse et de façon irréversible.

Cela permet aussi d’appliquer beaucoup moins de force pour obtenir un resultat similaire

D’où l’importance primordiale de la chaleur dans nos exercices, c’est à dire le warm et mon sentiment en tout cas j’ai toujours introduit du warm entre les exercices…mais ce n’est que mon avis…

Ne dit-on pas qu’il faut battre le fer pendant qu’il est chaud ?


Date|15/1/08 |15/4/08|1/6/08 |3/10/08 |1/11/08 | Arrêt | 8/9/09 |Arrêt|30/9/10 |1/12/10 |

BPEL|-13cm--|--15,5-|-16,2--|--16,7--|--17,1--|------| 16,6cm |-----|--16,2--|--16,6--|

--EG--|-11,5cm|--11,5-|-11,5--|--11,5--|--11,5--|-------| 11,5cm |-----|--11,5--|--11,5--|

Cassius Clay

Intéressante la comparaison avec l’acier.. Sauf en ce qui concerne la chaleur si on considère que Pascal Prevost dit très exactement le contraire. A savoir qu’à basse température, le seuil de déformation est plus bas, donc moins d’effort pour arriver à ce seuil. Il déconseille tout échauffement avant des étirements.. Après aussi d’ailleurs. Je le répète, de la théorie, donc intéressante, mais par principe sujette à être remise en question. Ce qui ne veut pas non plus dire que l’une des théories soit vérité absolue.. Beau sujet de philo !

Je viens de découvrir en lisant le lien fourni par Franziskaner que je pratiquais de l’Inverted VA stretch sans le savoir. Moi qui pensais avoir trouvé un truc sympa. Je suis le Mr Jourdain du PE.

Graal,

C’est vrai on arrive plus facilement au seuil de déformation mais du coup le seuil de rupture n’est plus très loin non plus or il faut sécuriser le PE.

Je suis d’accord sur ce que dit Prevost sauf sur les étirements à froid c’est la roulette russe !


Date|15/1/08 |15/4/08|1/6/08 |3/10/08 |1/11/08 | Arrêt | 8/9/09 |Arrêt|30/9/10 |1/12/10 |

BPEL|-13cm--|--15,5-|-16,2--|--16,7--|--17,1--|------| 16,6cm |-----|--16,2--|--16,6--|

--EG--|-11,5cm|--11,5-|-11,5--|--11,5--|--11,5--|-------| 11,5cm |-----|--11,5--|--11,5--|

Envoyé par copycat
Rizlo, j’adore ton approche scientifique, biologique de la chose, mais je comprends pas grand chose.. Aurais-tu une maniere plus simple pour exprimer toute ta reflexion?
Merci :)

tu veux tout savoir ou certains points?

Envoyé par cassiusclay
Graal,
C’est vrai on arrive plus facilement au seuil de déformation mais du coup le seuil de rupture n’est plus très loin non plus or il faut sécuriser le PE.
Je suis d’accord sur ce que dit Prevost sauf sur les étirements à froid c’est la roulette russe !

c’est ça la courbe se déplace vers la gauche avec le froid et vers la droite avec la chaleur…

Le problème que certains devraient se poser et qui je pense est fondamental avant de pratiquer de telle ou telle manière les stretchs, c’est de savoir comment est configuré le ligament pour savoir si l’allongement de celui ci provoquerait un gain significatif. C’est pour cela qu’il faut voir sa longueur et l’angle d’érection.

voila un petit schéma ^^

http://hpics.li/e4e10c8

On voit bien que pour un même allongement du ligament les gains ne sont pas les mêmes.
Donc si n se limite à l’angle on peut conclure que l’allongement du ligament ne sert quasiment à rien si vous n’avez pas un grand angle d’érection car les gains seront infimes.

Cependant rien n’est perdu , car maintenant il faut regarder la base du pénis , ici elle était fixe or avec des stretch dans la direction de la tige on peut allonger le ligament ischiocaverneux (celui qui lie la racine des corps caverneux à l’ischion (os qui est derrière le pubis)) et on voit sur le prochain schémas que à partir d’un certain moment le ligament du pubis ne peut pas pivoter plus alors il sera limitant et donc il faudra l’agrandir.

http://hpics.li/2b11d0a

Doù le fait de regarder d’abord comment on est configurer pour commencer des stretchs. Prenons l’exemple d’un pénis qui pointe ver le ciel, pour l’agrandir alors on vas faire allonger le ligament du pubis et donc on va modifier l’angle, imaginons que nous arrivons à agrandir le ligament de sorte que le pénis devient parallèle au sol alors l’allongement du ligament du pubis ne donneras plus de gains, alors il faut allonger le ligament IC et a partir d’un moment le ligament P ne pourra plus pivoter donc il faudra encore l’allonger ……. d’où la conclusion magique : le potentiel de gain est ENORME.

Je pense qu’en comprenant bien le rôle des deux ligaments , n’importe qui pourra adapter la bonne routine et ne pas se lancer dans des stretchs inefficaces.

Intéressant Rizlo…


Date|15/1/08 |15/4/08|1/6/08 |3/10/08 |1/11/08 | Arrêt | 8/9/09 |Arrêt|30/9/10 |1/12/10 |

BPEL|-13cm--|--15,5-|-16,2--|--16,7--|--17,1--|------| 16,6cm |-----|--16,2--|--16,6--|

--EG--|-11,5cm|--11,5-|-11,5--|--11,5--|--11,5--|-------| 11,5cm |-----|--11,5--|--11,5--|

Envoyé par Graal
Rizlo,
Je rejoins un peu Copycat concernant ta façon d’appréhender le PE. Je me suis, moi aussi, intéressé aux théories de Pascal Prévost qui sont particulièrement intéressantes. Seulement c’est assez, voire même très théorique, justement. On s’y perd un peu. Un exemple : “Il faut dépasser le seuil de déformation pour passer de l’assouplissement à l’étirement”. Comment savoir si l’on atteint ou pas ce seuil ? C’est un exemple parmi d’autres, mais ça montre qu’entre la théorie et la pratique il y a tout de même plus qu’une nuance. Il faut s’en inspirer, bien sûr, mais personnellement je n’ai pas trop envie de théoriser à l’infini (de me prendre la tête dit en français d’aujourd’hui).
Ceci dit, continue à nous donner tes idées ou tes opinions car elles sont particulièrement bien argumentées.

voilà un bon exemple que tu choisis comment savoir si on est ou pas dans le seuil de déformation plastique ou pas.
C’est simple en théorie, puisque lorsqu’on est dans la phase de déformation permanente on doit au moins constater une chose : c’est un gains. Donc si tu fais des étirements et que tu connais ton bpfsl très précisément alors après avoir fait un tour suffisamment longtemps dans la zone de déformation plastique tu pourras constater un gain IMMÉDIAT.

C’est la définition même de la déformation plastique , le tissus se déforme irréversiblement , donc il se déforme , donc en cours d’exercice si tu sais mesurer précisément ton bpfsl de la même manière systématiquement alors tu pourras constater qu’il faut un allongement . Maintenant tu va me dire oui mais dans la zone d’assouplissement il y a aussi une déformation et ce à juste titre. Ma solution lorsqu’on pratique une routine régulière il faut essayer de savoir quel est le bfsl maximum en cours d’exercice , c’est à dire à chaud. Ensuite le lendemain il faut dépasser cette zone, si tu la dépasses pas alors tu ne pourras jamais être dans la zone, d’où le fait de travailler millimètre par millimètre. ça eut paraitre laborieux et pas très motivant mais en général ce sont des palier de plusieurs millimètres qui sont franchis.

D’un point de vu pratique ce que je te conseille:

apprendre à mesurer très précisément c’est à dire au millimètre près (c’est pas si facile que ça)
dépasser à chaque séance le bpfsl max de la veille ou avant veille.
répéter jusqu’à avoir des gains significatifs puis laisser longtemps cicatriser

Merci Rizlo et “chapeau”.

C’est très bien expliqué. Concernant l’angle d’érection, je suis plutôt chanceux de ce côté. Et encore, il s’est modifié avec l’âge. Jeune adulte, ça me posait même quelques problèmes lors des premiers rapports. Je savais que cela me donnait un potentiel de gain intéressant mais j’ai compris pourquoi grace à tes explications et tes croquis.

Concernant le seuil de déformation plastique et la façon de déterminer si l’on atteint cette zone, je pense que je réfléchirai au problème lorsque les gains ne seront plus là. Je t’avouerai qu’allonger d’1 mm d’un coup me fait un peu peur. D’ailleurs, pour la mesure BPFSL, je n’ai jamais réussi à avoir de résultat fiable. Lorsque je procède à l’étirement, le gland prend des positions plus ou moins tordues, les doigts glissent.. Il faudrait que je détermine une procédure précise.

Bonjour à tous,

Je vous avais dit que je viendrais vous voir pour mon premier centimètre, me voici !
Mon premier centimètre en érection est la :) . Bon il est pas “régulier” mais je le voit ! Et ça ça fait plaisir :D ! Sinon désolé de ne pas pouvoir participer à vos conversation, je suis en effet newbie et je fais donc le classic du classic comme conseillé, c’est à dire Warm-Strech-Warm-Jelq-Repos-Erection une minute-Légers massages.

Mis à part j’aimerais maintenant aussi pouvoir “contempler” mon travail au repos. J’ai en effet un sexe assez petit au repos et quand je dis assez petit je ne préfère pas vous dire les chiffres exacts tellement c’est parfois ridicule. Pourtant ça commence à devenir intéressant en érection ce qui signifie bien que mon pénis s’allonge non ? Alors pourquoi au repos je suis toujours aussi petit ? Quelqu’un pourrait me guider s’il vous plait ?

Merci et bonne journée

poola salut et félicitation ! pour les gains au repos je pense que c’est variable mais avec le temps même ça devrait se voir mais ne t’attend pas à des gains révolutionnaire. Moi ej crois que j’ai eu deux cm en moyenne au repos mais la largeur n’a pas bougé par contre.

Graal, merci j’ai pourtant essayé à plusieurs reprise d’expliquer cela, mais même quand moi je me relis c’est pas clair… :D

Top
Thread Closed

All times are GMT. The time now is 04:50 PM.